Le lexique indispensable pour vous qui faîtes de la couture !

Vous venez de commencer la couture ou vous séchez sur un mot en particulier ? Notre glossaire est fait pour vous ! Retrouvez tous les mots de base du lexique du couturier, et si vous ne trouvez pas celui qu’il vous faut, laissez nous un petit commentaire et nous le rajouterons…

Aiguilles : LA pièce maîtresse pour assembler vos tissus ! Mais il en existe un grand nombre… pas de quoi paniquer. Premièrement, il faut différencier les aiguilles mains des aiguilles machines, qui comme leur nom l’indique sont utilisées pour coudre manuellement ou à l’aide de votre machine à coudre. Pour aller au plus simple, la taille des aiguilles vont de 60 à 130. Plus votre tissu est fin, plus la taille de l’aiguille doit l’être. Une aiguille de 60 vous servira par exemple à coudre une mousseline ou une dentelle, quand celle de taille 130 servira pour un jean épais.

Bâtir : Cette méthode consiste à coudre à la main à large points avant de passer à la couture machine afin d’avoir un aperçu de la création, de voir s’il y a des erreurs qui peuvent être corrigées avant l’assemblage final.

Biais : Le biais permet de terminer proprement une confection. Sa fonction primaire permet de renforcer la couture pour qu’elle tienne dans le temps, mais également d’avoir un rendu visuel plus propre. Vous pouvez retrouver du biais sur une encolure, sur les contours de vos serviettes de bain, etc.

Bord brut : Le bord brut désigne tout simplement le bord du tissu lorsqu’il vient d’être coupé, sans qu’il ait été travaillé.

Bord-côte : Le tissu bord-côte est très extensible. Il peut être placé sur un pullover, un sweatshirt… aux extrémités (aux manches et en bas du produit) afin d’avoir un effet resserré.

Border : Border un tissu signifie le recouvrir comme avec un biais. Cela lui donne un aspect final plus esthétique.

Boutonnière : Elle désigne l’ouverture en forme de fente dans un tissu permettant de faire passer le bouton.

Broderie : La broderie est une technique qui permet de faire apparaître des visuels (dessins ou écritures) sur un tissu. Cela peut vous permettre d’inscrire un nom sur une taie d’oreiller, de décorer une partie de votre veste en jean…

Canette : Désigne la bobine qui se place dans votre machine à coudre afin de réaliser le point.

Ciseaux à broder : Ciseaux pour couper les fils. Ce sont de petits ciseaux qui permettent d’atteindre des endroits minutieux.

Ciseaux à tissu/ciseaux de coupe : Ciseaux dédiés à la coupe du tissu uniquement. Il est conseillé de ne pas couper d’autre matériaux avec (papier, carton, etc.).

Ciseaux cranteur : Ciseaux qui va réaliser une découpe en forme de crans qui permet de couper les bords du tissu en évitant qu’il s’effiloche.

Coulisse : S’obtient en repliant une bande de tissu sur elle-même ou en assemblant 2 tissus l’un sur l’autre. Permet d’y faire passer un élastique comme nous l’avons fait dans notre Tutoriel – Chouchou en tissu.

Coupe fil : Plus petit qu’un ciseau à broder, le coupe fil permet de couper de façon simple et précise du fil.

Couture anglaise : Ce type de couture permet d’avoir un résultat identique à l’extérieur et à l’intérieur de la création.

Couture gansé : Cette technique consiste à recouvrir l’ensemble des coutures intérieures par du biais.

Couture rabattue : Cette technique permet d’avoir une couture plate comme sur les jeans ou les chemises afin qu’elle soit propre et solide.

Craie tissu : Très utile pour marquer le tissu et effacer la marque par la suite. 

Cranter : La technique de crantage consiste à faire des entailles en forme de V le long d’un tissu (dans la marge de couture) afin d’avoir des arrondis précis par exemple.

Cran/encoche : Le cran représente une des entailles de la technique de crantage vue ci-dessus.

Dé à coudre : Petit outil qui permet de pousser l’aiguille lorsque vous souhaitez la planter dans le tissu, tout en protégeant votre doigt.

Décatir : Décatir un tissu est le fait de le préparer avant la couture. Comment ? Simplement en le lavant et en le repassant, toujours en suivant les conseils d’entretien préconisés lors de la vente du produit !

Découd-vite : Petit outil qui permet de découdre rapidement une couture. Attention cependant à ne pas aller trop vite et à ne pas abîmer le tissu.

Dégarnir les angles : Cette technique consiste à couper les angles avant de retourner votre tissu. Cela permettra d’avoir un angle bien pointu sur votre création.

Doubler : La doublure est un deuxième tissu ajouté au premier, qui permet d’éviter plusieurs choses : l’usure du tissu principal, la transparence, etc.

Droit-fil : Parallèle à la lisière, le droit-fil vous indique comment placer votre tissu lorsque vous réalisez vos créations. Sur les patrons de couture, le droit fil est toujours représenté par une flèche, vous indiquant dans quel sens placer votre tissu. 

Emmanchure : Désigne l’ouverture d’un vêtement où l’on positionne et coud la manche.

Encolure : Désigne l’ouverture d’un vêtement autour du cou.

Endroit : Côté du tissu destiné à être à l’extérieur de la création (celui avec le motif).

Entoilage : L’entoilage est un tissu que l’on ajoute au tissu de base afin de modifier son aspect (le rigidifier par exemple). Souvent ajouté au tissu grâce au fer à repasser.

Envers : Côté du tissu destiné à être à l’intérieur de la création (celui qui n’est pas visible, où la matière est différente, les couleurs plus fades).

Épingles : Il exsite 2 types d’épingles, les épingles à tête et les épingles à nourrice (ou de sûreté). La première vous aidera lors de l’assemblage de vos tissu avant la couture, tandis que la seconde vous aidera

Fronce : Les fronces sont des plis réguliers souvent présents sur les créations d’habillement. On les obtient en cousant de grands points puis en tirant dessus.

Galon : Ruban tissé/tressé utilisé pour décorer certains ouvrages.

Ganser : Désigne le fait d’effectuer une finition au biais.

Jeannette : Mini table à repasser.

Lisière : La lisière représente les côtés nets du tissu, ceux qui ne sont pas coupés en magasin. 

Marge de couture/valeur de couture : Marge indispensable entre la couture et le bord du tissu, généralement de 1cm. Toujours indiquée sur les patrons, elle vous permet d’avoir les mesures souhaités une fois la création terminée.

Mètre ruban : Ruban gradué qui vous permet de prendre les mensurations, les mesures, etc.

Monter/montage : Assembler des pièces de tissu pour former votre création.

Ouvrir une couture : Consiste à passer le fer à repasser en séparant les marges de couture de part et d’autre de celle-ci. 

Ourlet : Repli cousu sur le bas d’un pantalon par exemple afin d’éviter l’effilochage du tissu et d’avoir une finition propre.

Papier calque : Utile pour reporter un patron.

Parmenture : Morceau de tissu qui vient renforcer une partie précise d’un vêtement. Souvent sur les encolures, emmanchures, etc.

Passepoil : Désigne un cordon cylindrique entouré de biais. Il permet d’avoir une finition décorative (souvent utilisé sur des coussins).

Patron : Plan des différents éléments d’un vêtement à couper dans le tissu de son choix de façon à l’assembler.

Pied-de-biche ou pied presseur : Désigne la pièce de votre machine à coudre qui maintient le tissu en place et où votre aiguille passe pour coudre.

Pince : Indiquées sur les patrons, une pince est un pli dit « en pointe » qui permet d’ajuster un vêtement et de le cintrer.

Piquer : Désigne simplement le fait de coudre à la machine.

Point droit : Désigne la couture de base, le point le plus souvent utilisé qui, comme son nom l’indique, est droit.

Point zig-zag : Désigne un point qui, contrairement au point droit, donnera une couture en zig-zag. Utile pour coudre les bords d’un ouvrage et éviter que le tissu s’effiloche.

Pression : Plus simple que le bouton classique, le bouton pression dispose de deux parties : une mâle et une femelle qui permet de les clipper ensemble.

Sous-piquer : Désigne une couture permettant de maintenir la doublure/parmenture en place à l’intérieur du vêtement. Elle est effectuée au niveau de la valeur de couture.

Surfiler : Coudre les bords d’un tissu au point zig-zag.

Surjeter : Consiste à surfiler un tissu à l’aide d’une surjeteuse.

Surjeteuse : Machine indépendante de la machine à coudre qui permet de surfiler, couper et coudre le tissu.

Surpiquer : Désigne une couture réalisée sur l’endroit du tissu de façon à renforcer la couture, ou à décorer votre création. Souvent visible sur un jean, au niveau des poches par exemple.

Trame : Côtés du tissu coupés en magasin par le vendeur.

Thermocollant : Tissu servant à renforcer un tissu et à modifier son aspect. Il se colle au tissu grâce à la chaleur du fer à repasser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.